Comptes Consolidés Consolidation Commissaire Aux Comptes

Pour citer cette page sur votre Blog ou sur Votre Site, il vous suffit de copier coller ce code dans votre page :

Ce qui donnera :

Comptes Consolidés Consolidation Commissaire Aux Comptes
Efix Audit & Consolidation
© 2022-01-24
Définition de la consolidation:

Définition de la consolidation:

Outre l'établissement de comptes sociaux à l'échelon de chacune des sociétés du groupe, celui-ci doit établir des comptes traduisant la réalité économique et financière de l'ensemble.

L'obligation dépend de l'existence d'un contrôle exclusif exercé par une société sur une autre.

Obligations d'établir des comptes consolidés:

 

Rôle du commissaire aux comptes:

Le commissaire aux comptes certifie que les comptes consolidés ne comportent pas d’anomalies significatives.

Afin de fonder son opinion sur les comptes consolidés, le commissaire aux comptes examine et évalue les conclusions tirées des éléments probants obtenus. Il apprécie ainsi l’importance relative des constatations qu’il a faites et le caractère significatif des anomalies qu’il a relevées.

Conformément à l'article L. 823-9, deuxième alinéa, du Code de commerce, " lorsqu'une personne ou une entité établit des comptes consolidés, les commissaires aux comptes certifient, en justifiant de leurs appréciations, que les comptes consolidés sont réguliers et sincères et donnent une image fidèle du patrimoine, de la situation financière ainsi que du résultat de l'ensemble constitué par les personnes et entités comprises dans la consolidation ".

Mission portant sur des comptes consolidés:

Dans le respect des normes professionnelles et des règles de confraternité, le commissaire aux comptes de l'entité consolidante examine les travaux des professionnels chargés du contrôle des comptes des entreprises comprises dans la consolidation. Ainsi, il peut exprimer une opinion sur les comptes consolidés.

 

Pour déterminer l'étendue et la nature des procédures à mettre en oeuvre, le commissaire aux comptes tient compte:

- l'importance au regard des comptes consolidés des entités concernées, et de la méthode de consolidation applicable ;

- son niveau de connaissance des entités ;

- le risque d'anomalies significatives dans les comptes des entités concernées.